Les smartphones du futur

Déjà dans Star Trek, on pouvait découvrir les prémices du téléphone portable sous la forme d’un “communicateur personnel” de couleur or. Le capitaine Kirk l’utilisait pour envoyer des signaux dans la galaxie. C’est en 1964 que ce premier prototype fait son apparition dans “the Cage”, le tout premier épisode de cette série culte. Dix ans plus tard, Martin Cooper développeur chez Motorola, va s’en servir comme modèle pour sortir un premier exemplaire de téléphone sans fil. Ce dernier avait une autonomie de 20 minutes, une fréquence de 800 MHz et un poids d’1kg. Il a fallu attendre encore une décennie pour qu’il soit mis en vente au prix dissuasif de 3.995 dollars! À côté, les prix actuels du marché ne sont qu’une bagatelle! En Inde, le coût du portable est même passé à 3,30 euros (251 roupies) pour les moins chers…

Depuis les années 2000, le téléphone portable est devenu l’outil indispensable de notre quotidien, à tel point que plus personne ne sait véritablement s’en passer désormais. Il faut dire qu’il nous permet de tout gérer: non seulement communiquer, mais aussi faire nos courses, nous orienter lors de déplacements, calculer nos performances sportives, ou encore jouer sur des plateformes high-tech. De plus en plus performant, il fait sans cesse l’objet de prouesses technologiques. Il a conquis le monde entier avec plus de 600 millions d’utilisateurs, rien qu’en Afrique.

C’est un allié puissant du quotidien tout autant qu’un hôte envahissant: difficile de décrocher du portable lorsqu’on a du temps libre! Mais cette capacité de nous divertir en permanence, c’est ce qui fait aussi tout son charme! Les dernières inventions technologiques ont transformé nos smartphones en véritables baguettes magiques

Une ascension fulgurante de 1973 à nos jours

Bénéficiant des dernières avancées, son évolution technologique a suivi de près celle des ordinateurs, des machines à sous ou autres machines interactives voire intelligentes. Depuis la sortie de l’Iphone en 2007 grâce à Apple, on assiste à une escalade en matière de nouveaux modèles mis successivement sur le marché. On pourrait parler d’un emballement de révolutions techniques pour aboutir à un téléphone parfait qui soit en véritable symbiose avec son utilisateur, prévoyant à l’avance le moindre de ses désirs.

N’oublions pas que l’auteur des “Machines désirantes”, Félix Guattari, a énoncé à l’instar d’autres philosophes de la technique comme Jacques Ellul, que toute machine est issue d’un contexte ou d’un besoin social préétabli et qu’elle précède en cela la technologie qui est censée la faire apparaître. Cela va dans le sens d’une demande qui créé l’offre, et non l’inverse. En résumé, pas de création de téléphone portable sans l’impulsion première et collective de communiquer! Il y a également un aspect révolutionnaire de type deleuzien dans le fait que le téléphone portable crée des rhyzomes entre les personnes et les lieux tout en étant lui-même issu d’un réseau comme le met en évidence la 4G, voire le réseau 5G tout aussi prometteur que sujet à caution.

L’invasion des portables, ce n’est pas de la science-fiction!

En entreprise, le téléphone portable que l’on nomme seulement “smartphone” depuis 1995, s’est largement répandu, permettant aux employés de communiquer à tout moment et en tout lieu avec la hiérarchie, ce qui a changé complètement la donne dans l’Histoire sociale du travail, en favorisant notamment les rendements. Et ce moyen de communication a pris une place prépondérante dans nos voitures pour nous renseigner à toute heure mais aussi pour nous faire arriver à bon port, et ce n’est pas du luxe! Partie intégrante de nombreuses autres machines, le téléphone portable a intégré dans son système des fonctions polyvalentes propres à d’autres appareils quitte à les faire disparaître peu à peu: photographie, musique, carnet, GPS, etc. En effet, l’appareil photo argentique puis numérique a été supplanté par les téléphones mobiles avec leur qualité d’image passant à 8 mégapixels en 2008 pour en arriver à 108 pixels aujourd’hui. L’historien de la photo à l’Université du Québec, Vincent Lavoie parle d’une évolution centrale au panthéon du téléphone portable: “L’usager devient maître de toute la chaîne, de la prise de photo à sa diffusion, en passant par son édition”. Ainsi, l’hégémonie du smartphone n’est pas prête de s’arrêter!

De fait le portable a également contribué à raccourcir bien des circuits, puisque même les casinos y sont accessibles, comme on peut le voir sur des sites comme Jeuxdcasino.com, il est désormais tout à fait possible de décrocher un méga jackpot aux machines à sous, que de participer à un tournoi de poker depuis son smartphone. 

smartphone futuriste

À quoi ressemblera notre smartphone dans les temps futurs?

Il se pourrait très bien que dans des temps pas si lointains que ça, notre téléphone portable ressemble davantage à un bijou qu’à un appareil. Comme il sera de plus en plus flexible et incassable, on pourra l’enrouler autour de notre avant-bras à la manière d’un bracelet, et le résultat sera assez fashion!

Grâce à une augmentation constante des mégapixels, on pourra espérer voir très prochainement l’apparition du “pixel binning” permettant de prendre des photos dans l’obscurité, comme le promet Samsung. Pratique lorsqu’on partira en expédition nocturne dans une grotte!

Vraisemblablement, le téléphone du futur sera très intelligent, et agira somme toute comme une télécommande universelle pour piloter à distance notre maison (domotique) et notre voiture, même à des kilomètres! D’ailleurs, le constructeur américain Tesla est déjà sur le coup.

Enfin, comme dans Star Wars, on pourra visualiser les messages sous forme d’hologrammes: cette technique nommée Estar Takee est en cours de recherche et de développement, et on a hâte de découvrir le résultat!

Et bonne nouvelle, le smartphone n’aura bientôt plus besoin d’être systématiquement rechargé. Sous un simple contact, ou même le soleil, il repartira de plus bel, pour notre plus grand plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *